• Jour de liesse,

    Tout le monde est sur le parvis des églises,

    C’est le dimanche des rameaux,

    La foule est rassemblée et prie.

    La semaine sainte débute,

    En ce lundi soir, c’est la consternation,

    Notre belle cathédrale de Paris est en feu.

    La flèche dominant la  capitale est tombée.

    La charpente brûle.

    Les gens contemplent ce misérable spectacle,

    Tous sont consternés,

    Certains pleurent,

    Le Président de notre république est sidéré,

    Toutes les autorités mondiales n’en croient pas leurs yeux.

    Les vidéos défilent sur les écrans.

    Les pompiers ne savent plus où donner de la tête.

    Ils font un travail exemplaire dans l’union.

    Plusieurs sont blessés.

    Personne ne veut voir cet édifice disparaître.

    Des églises parisiennes s’ouvrent.

    Des fidèles vont se recueillir

    Croyants, badauds, touristes même les athées sont épouvantés et consternés.

    Le monde entier est paniqué.

    Des messages de soutien arrivent de toutes les nations.

    Aujourd’hui, tout semble se calmer,

    Le vent heureusement n’est pas au rendez-vous.

    Et Oh, miracle, la croix centrale est restée et l’autel aussi.

    Est-ce un signe ?

    Les jours saints vont se poursuivre,

    La joie n’est plus dans les cœurs.

    Mais la vie continue,

    Nous nous unirons tous,

    Et tout le monde rebâtira ce magnifique édifice.

    Le temps sera long, mais Notre Dame retrouvera vie.

    C’est notre patrimoine de croyants,

    C’est notre histoire,

    C’est le lien de grands hommes avec leur politique, leurs écrits et leurs musiques.

    La cathédrale, un lieu où tous croyants ou pas pouvons recevoir quelque chose d’elle.

     


    11 commentaires
  • Donner son temps pour les autres, une bonne chose.

    C’est aussi s’occuper, prendre plaisir à une occupation aimée.

    C’est avoir des relations, des contacts. Ils peuvent être bons et apporter de nouvelles connaissances.

    Certes c’est un engagement, il faut s’y tenir.

    Le bénévolat, je le connais depuis ma jeunesse.

    Je l’ai pratiqué et je ne comptais pas mes heures.

    Au Nord, je faisais partie de plusieurs associations.

    Je fréquentais des gens de tout bord mais il faut mieux éviter certaines discussions pour la bonne marche de l’équipe.

    Un évènement familial dramatique est survenu et dès ce jour, plus personne ne me regarde.

    Je veux continuer mes activités mais à une période, il faut  se résigner et comprendre le souhait des autres participants de me voir quitter les lieux.

    Au Sud, je retrouve un poste de bibliothécaire. Tout va bien durant quelques années.

    Une personne arrive, elle est accompagnée d’une nouvelle bénévole. Je leur explique le fonctionnement de la vie de la bibliothèque. Mais, elles s’accaparent de toutes les tâches et prennent des décisions sans me consulter. Je suis mise devant le fait accompli. Elles discutent de sujets qui me dérangent. Elles le savent et continuent tout de même.

    A force, je m’épuise, je ne prends plus le plaisir dans ce lieu.

    J’en ai assez, je reste parfois des après-midis sans rien faire ou je fais semblant de m’occuper.

    Cela ne peut plus durer. Ca y est, ma décision est prise, je n’attends plus aussi longtemps que dans le Nord, ce vendredi, je donne ma démission.

    Je garderai tout de même des contacts avec certaines personnes qui, elles, me comprennent et m’ont soutenue dans diverses épreuves.

    En fait, le bénévolat n’est plus fait pour moi, je pense !

    Je m’occuperai autrement, j’ai déjà des idées et des animatrices sont prêtes à m’accueillir pour pratiquer du bricolage. Je pense  répondre à leur appel.


    18 commentaires
  • Il est arrivé notre ami le printemps,

    Le soleil nous réchauffe déjà,

    De petites fleurs parsèment pelouses et parcs,

    Les jardiniers sont à pied d’oeuvre.

    Ils courent acheter les semences,

    Ils préparent le terrain,

    Ils regardent la lune afin de planter au bon moment.

    Les oiseaux reviennent,

    Ils commencent leur nid.

    Et, moi, je regarde cette nature en plein éveil.

    Un moineau chante,

    Il m’interpelle.

    Je suis étonnée !

    « Dis, tu n’avais plus de crayon ? »

    « Et pourquoi ? »

    « Je ne vois plus tes textes,

    Je m’ennuie de toi. »

    « Ah, bon ! Je ne pensais pas cela,

    Je croyais être sans valeur,

    J’étais en panne d’aligner les mots.

    Je te promets, petit ami,

    Je vais essayer de te contenter,

    Je reprends la plume. »

    « Oh, tu me fais bien plaisir,

    Pour la peine,

    Je t’offre ce joli chant. »

    « Merci, petit oiseau,

    Tu m’as rendu de la force. »

     


    22 commentaires
  • Amour, elle l’a trouvé et en a bien besoin,

    Santé, elle n’est pas merveilleuse, il ne faut pas trop s’écouter et vivre,

    Courage, elle en désire beaucoup pour combattre tous les aléas de la vie,

    Epreuves, elle en a bien connues, elle les avale difficilement,

    Nager, elle aime ça, les sports sur l’eau une passion,

    Sourire, elle en reçoit peu mais en offre plus,

    Initiatives, elle sait en prendre et doit même les réaliser pour les autres,

    Oublier, elle tente d’effacer le passé et rencontre des difficultés,

    Non, elle apprend aujourd’hui de plus en plus à le dire, elle ne supporte plus de se laisser marcher sur les pieds


    30 commentaires
  • Mai

    Mai, cinquième mois de l’année déjà,

    Mai, ce qu’il te plaît,

    Mai, le muguet odorant s’offre,

    Mai, le temps de réserver ses vacances,

    Mai avec ses nombreux jours fériés,

    Mai, commémoration de la guerre 39-45,

    Mai avec des évènements encore dramatiques,

    Mai des ententes de réconciliation prévues,

    Mai, le retour des promenades,

    Mai, des cheminots toujours déterminés

    Mai et ses saintes glaces,

    Mai, retour du soleil, nous l’espérons,

    Mai le temps de ranger ses vêtements d’hiver,

    Mai, prévoir tout de même encore une petite laine,

    Mai, les bons fruits et légumes arrivent sur les étals,

    Mai, les petits plats d’été sont souhaités,

    Mai, le barbecue commence à chauffer

    Mai, l’espoir renaît,

    Mai le mois de Marie, notre mère du ciel


    19 commentaires
  • Promesse tenue,

    Plume, je tente de reprendre

    Printemps est arrivé,

    Passereaux, de bon matin, chantent,

    Primevères colorées sont dans les massifs des jardins,

    Pensées ornent les balcons,

    Papa, de là haut, pensent à ses violettes,

    Pâques sont terminées,

    Poules en chocolat ont  été dégustées,

    Poisson d’avril n’a pas été sévère avec ses farces ,

    Pas de luttes entre ces ceux bêtes,

    Pape demande des jours meilleurs,

    Prières seront-elles entendues ?

    Paix est réclamée dans le monde,

    Positivons, rêvons d’un accord vrai et durable,

    Passé est à oublier,

    Présent réserve nous de bonnes surprises


    30 commentaires
  • Je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année 2018 avec surtout la santé.

    J'espère reprendre ces prochains jours mes écrits après cette période d'absence où les idées ne voulaient pas se montrer mais par contre j'ai repris goût à la lecture. Il va falloir accorder les deux.

     

    Bises à tous et à bientôt


    31 commentaires
  • Les cerises

     

     

     

     

     

     

     

    Le pendant d'oreilles

    Sont rouges les cerises

    Le merle en voudrait


    30 commentaires
  • Les pieds

     

     

     

     

     

     

     

    Compter les pieds,

    Pas toujours très évident

    Un régal de lire


    16 commentaires
  • Les mains

     

     

     

     

    Une main pour caresser

    Une main pour frapper,

    Une main pour bâtir

    Une main pour démolir,

    Une main pour planter

    Une main pour arracher

    Une main pour saluer,

    Une main pour dénigrer.

    Deux mains, nous avons,

    Des deux, nous avons besoin,

    Une main droite,

    Dans le temps,

    Les anciens disaient la belle main,

    Une main gauche,

    Elle était décriée,

    Elle semblait même inutile.

    Pourtant, nombreux sont les gauchers,

    Ils réalisent de belles choses,

    Ils écrivent bien.

    Une main droite plus utilisée,

    Elle aussi fabrique,

    Elle aussi brise,

    L’une ne peut aller sans l’autre,

    Les deux font la paire.

    Les deux peuvent faire le bien,

    Les deux peuvent faire le mal,

    Deux mains pourvues de doigts d’or,

    Deux mains pourvues de doigts pouvant souillés,

    Ces deux mains utilisons les correctement,

    Ne les différencions pas,

    Tendons-les vers les autres,

    Servons nous en pour un monde meilleur.


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique