• Que de souvenirs, tu me rappelles,

    C’était la destination de nos vacances :

    L’océan atlantique et sa côte sauvage.

    Toujours le même terrain de camping,

    Puis direction la plage.

    Il fallait descendre les rochers.

    Nous avions trouvé un petit chemin,

    La roche formait des marches.

    Nous admirions les différents bleus.

    Quelques vagues venaient nous lécher les pieds.

    Les plus téméraires prenaient un bain.

    Certains faisaient la course jusque la bouée,

    Pas de surveillance encore,

    Nous étions tranquilles.

    Après une tempête,

    Des huîtres s’étaient décrochées de leur parc.

    Papa plongeait,

    Il en a ramené des douzaines.

    Un festin de roi nous avons fait !

    L’eau était claire,

    Nous pouvions y voir de petits poissons.

    Le seul hic, par grande chaleur,

    C’était la méduse,

    Nous l’évitions !

    Nous ne restions pas allongés sur le sable,

    Nous marchions sur le sable,

    Nous regardions les passionnés de la pêche à la ligne.

    Puis, nous rentrions à la caravane.

    C’était pour repartir pour les courses.

    Durant ce séjour,

    C’était une cure de poissons.

    Nous allions à la Turballe,

    Nous attendions le retour des bateaux.

    Les mouettes nous accompagnaient,

    Il fallait se méfier.

    Puis, les pêcheurs proposaient leur marchandise.

    Sardines, anchois, c’était du treize à la douzaine.

    Au barbecue, le soir, un régal.

    Il y avait aussi les crabes, les araignées,

    Les hommes à la cuisson,

    Ensuite opération décorticage.

    Je faisais les pattes.

    Un bon repas encore avec pommes de terre et mayonnaise.

    Que de richesses dans cet océan,

    Les coraux sont les arbres dans la mer,

    Les poissons ont des couleurs vives,

    Les algues cachent des merveilles.

    En fait, durant plusieurs années,

    Nous avons passé des vacances formidables.

    L’océan renferme bien des trésors.

    Aujourd’hui, songeons à protéger tout cela.

    La bêtise humaine ne doit pas tout détruire,

    C’est notre vie,

     

    Nous en dépendons.

     

    Défi pour les croqueurs de mots


    199 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires