• Docteurs

    Docteurs

     

     

     

     

     

    Ah, j'en connais des DOCTEURS !

    Mes parents ont DU DES mon enfance les appeler.

    Le premier, le médecin de famille,

    C'était le DOCTEUR DUBOIS.

    En même temps, il était président de notre groupe.

    Il nous avait conviés chez lui DANS son jardin

    Pour la photo de la pochette de notre DISQUE.

    Il nous avait offert un apéritif DINATOIRE.

    Ne pouvant DONNER une réponse à ma maladie,

    Il nous avait envoyé à DOUAI.

    Il avait également fait venir son fils,

    Il se DESTINAIT à la médecine.

    Il voulait apprendre à DIAGNOSTIQUER une bronchite.

    Hélas son père est DECEDE lors de l'ouverture de la chasse.

    Un DIMANCHE, cette activité était son DADA.

    Puis de DOUAI où cela n'avait rien amené,

    Ce fut Lille,

    Nous fûmes là aussi bien DESAPOINTES.

    Nous sommes allés à Paris

    Et c'est là que j'ai appris à monter et à DESCENDRE les escaliers

    Au restaurant où nous allions DINER.

    DANS cette ville, nous avions mis tous nos espoirs.

    Quelle DECEPTION lorsque le professeur a annoncé :

    C'est un handicap rare et c'est à vie.

    Il a le DESAVANTAGE d'offrir des DIFFICULTES pour se vêtir et se chausser.

    DIEU n'avait pas exaucé toutes nos prières.

    Je ne serais jamais DELIVREE de ce mal.

    Pour me soulager, je pars DONC en cure.

    La première c'est à DAX,

    Puis Rochefort et ensuite la LECHERE

    J'en ai DECOUVERT des paysages.

    Et là-aussi je DEVAIS DIRE ce que j'avais.

    Peu de médecins connaissent cette maladie.

    Je leur DEFINISSAIS tous les symptômes et les explications.

    Cela ne pas empêché de DENICHER mon DIVIN compagnon.

    Je suis DEVENUE tout De même une femme à part entière,

    Même si je ne suis pas toujours DETENDUE,

    Et si certaines activités me sot DEFENDUES.

    Comme on peut DECLARER, j'ai DEBARQUE à Marseille

    Avec en ma possession une quantité DE lettres,

    Elles avaient toutes été DICTEES grâce au DICTAPHONE

    Avec aussi des DESSINS où sont notés DES mesures,

    Non pas en DECIMETRES mais en centimètres.

    Aujourd'hui encore, je vois DIFFERENTS DOCTEURS.

    Ils me DELIVRENT les médicaments pour me soulager.

    Ils écoutent mes angoisses, mon DESESPOIR aussi

    Ils m'encouragent aussi.

    DOCTEUR n'est pas un métier,

    C'est une vocation,

    C'est avoir beaucoup DE patience avec tous les malades,

    Un DUR labeur,

    Ils ont de graves DECISIONS à prendre et à annoncer

    Il ne faut pas non plus les prendre pour des DEVINS,

    Ils ne peuvent pas parfois DEFINIR et DETAILLER tous les maux.

    Mais ceux des hommes, des femmes dont nous ne pouvons nous passer.

     

    « HelmutePour mon compte facebook »

  • Commentaires

    97
    Samedi 4 Octobre 2014 à 18:01

    De nos jours il y a malheureusement un certain nombre de mauvais médecins qui sévissent.

    96
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 13:56
    renee

    Peu présente car je cherche un appart, j’en ai trouvé un, nous avons postuler mais attendons la réponse…Si négative il faudra reprendre intensivement les recherches. J’en profite donc pour venir jeter un œil sur vos copies, enfin….J’avoue que cela me détend bien. Je vois que l’imagination est toujours au top sur l’annuaire. Bises amicales

    Très bel hommage aux médecins. Bravo

    95
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 09:12

    Bonjour Flipperine

    J'ai la chance d'avoir un médecin de famille humaine et compétente mais chez les spécialistes ce n'est pas toujours le cas, loin s'en faut... Bon courage pour tes soins, bises

    94
    Mardi 30 Septembre 2014 à 21:58

    Le corps humain restera toujours un grand mystère

    Bisous de Fichier hébergé par Archive-Host.com

    93
    marie mathieu
    Mardi 30 Septembre 2014 à 21:01

    Bonsoir, j'ai un compte facebook sous le nom de marie Schlichter mon nom de jeune fille, je n'y vais pas régulièrement mais mes billets y sont publiés, alors je peux m'inscrire au tien ? j'ai aimé ton défi de la lettre "D"  bonne soirée  MTH

    92
    Mardi 30 Septembre 2014 à 20:37

    Oui je suis de retour chère Fliperine et bien contente de vous avoir retrouvé,

    Ton récit est tres émouvant et  tu as beaucoup de courage...persevère !

    Bise.

    Marielle.

    91
    Mardi 30 Septembre 2014 à 19:49

    Bonsoir Flipperine

     

    Il y a plusieurs sortes de Médecins, ceux qui sont dévoués à leurs patients et les autres ..... plus nombreux,  Désormais ils ne travaillent plus le Samedi, Dimanche, plus de visite à domicile, des congés à répétitions, avec ou sans remplaçant .. on est vite expédié aux Urgences, qui sont compétentes, mais débordées, ainsi va la vie ..

    A la Télévision on nous montre des découvertes incroyables , des soins révolutionnaires, mais où et pour qui....

    Pendant ce temps des quantités de patients agonisent chez eux ou dans les hôpitaux .

    Je ne sais pas quel est ton handicap, mais tu sembles très courageuse et remplie d'optimiste et de joie de vivre, tu es merveilleusement accompagnée par un compagnon attentionné, j'en suis très heureuse pour toi.

    Ce matin réveil dans un épais brouillard, il ne s'est levé que vers 12h, mais alors le soleil a pris tout le ciel et nous avons un merveilleux après midi

    je souhaite qu'il en fut  de même pour toi

    Excellent Mardi tout en douceur

    Bisous et amitié

    rebecca

     

    90
    Mardi 30 Septembre 2014 à 17:39

    un récit très touchant

    bonne soirée, Flipperine

    89
    Mardi 30 Septembre 2014 à 14:16

    Beau ton texte qui sent le vécu.

    88
    Mardi 30 Septembre 2014 à 06:58

    bon mardi à toi

    il y à trop de maladies sans nom , sans traitement , sans issue

    hélas

    bises

    87
    Lundi 29 Septembre 2014 à 22:10
    Elisabeth Berger

    Désolée d'apprendre ta maladie si handicapante, de tout cœur avec toi, tu te Débrouilles très bien avec, tu ne Désespères pas… alors garde ton grand courage et que Dieu te bénisse 

    86
    Syl.
    Lundi 29 Septembre 2014 à 20:05
    Syl.

    Quel courage !
    Bise

    85
    Lundi 29 Septembre 2014 à 19:05

    gravement malade.....mais on essaie de soigner...ouf ouf très bonne soirée........
    DVIN compagnon...manque une lettre ??

     

     

    84
    Lundi 29 Septembre 2014 à 19:02
    Sabine la pèlerine

    Ton texte me rappelle ces médecins d'autrefois qui, rien qu'en regardant dans le blanc de nos yeux, savaient de quoi nous allions mourir plus tard !

    Je t'embrasse bien fort : sabine.

    83
    Lundi 29 Septembre 2014 à 18:18
    Bonjour Flipperine, Un hommage mille fois mérité à ceux qui ont prêté serment belle fin de journée Fabio
    82
    Axel 21
    Lundi 29 Septembre 2014 à 17:29
    Axel 21

    Chère Flipperine, aucune maladie n'est à prendre à la Léchère...yes

    81
    Lundi 29 Septembre 2014 à 16:57
    DDD59

    Bonjour Flipperine!!!

    J'ai un fils qui comme toi porte un lourd handicap mais il vit avec et cela ne l'a pas empêché de former un couple et de devenir papa!!! Ce n'est pas tous les jours facile mais on s'applique tous avec lui pour que cela le soit!!! Par contre rarement nous avons pu compter sur la psychologie des médecins.

    Bravo pour ton texte qui nous aide à mieux te connaître!!!

    Bisous.

    Domi.

    80
    Lundi 29 Septembre 2014 à 15:54
    Cathybelg

    Il y a tant à dire sur certains médecins... Je retiens de ton texte que tu as parfaitement surmonté les obstacles, Flipperine. La maladie "s'apprivoise" et tu as réussi ta vie en dépit de tout !

    Et, par la même occasion, tu as répondu à ce défi en t'appuyant sur un sujet qui te tient à cœur et que tu as parfaitement analysé. Ton récit est ainsi émouvant.

    Bisous,

    Cathy.

    79
    Lundi 29 Septembre 2014 à 13:56

    Il parait que pour la fibro c'est le neurologue...

    je suis allée en voir 3, et n'y suis jamais retournée, un m'a fait faire in IRM du cerveau et un électo, maisnous n'avons jamais eu de nouvelles,QUand ALAIN à téléphoné on lui a répondu " s'ily avait eu QUELQUE CHOSE VOUS auriez été prévenus!! bonjour la politesse

    78
    Lundi 29 Septembre 2014 à 13:46

    Tu sais toujours relever les défis avec intelligence !Bon lundi.

     

    77
    Lundi 29 Septembre 2014 à 12:59
    Bonjour Flipperine
    Precieux Docteurs
    Bonne journée
    Frieda
    76
    Lundi 29 Septembre 2014 à 12:17

    Un article d'actualité .Merci à toi pour ses souvenirs évoqués, la médecine à deux vitesses, technologie qui devient performante, mais hélas par toutes les maladies, grandement hélas l'attention aussi que les médecins abrègent dans nos écoutes..

    75
    Lundi 29 Septembre 2014 à 09:31
    josephine

    Tu es très touchante et d'une grande sensibilité. Trés belle journée à toi 

    74
    Lundi 29 Septembre 2014 à 08:36

    vais revenir relire tout cela ..bonne journée en attendant

    73
    Lundi 29 Septembre 2014 à 07:58

    Bonjour Flipperine

    un petit coucou en se début de semaine pour te souhaiter une douce journée

    gros bisous

    Marlène

    72
    Lundi 29 Septembre 2014 à 07:32

    Belle semaine. Bises

    71
    Lundi 29 Septembre 2014 à 06:57

    hélas il y à tant de maux qui n'ont pas de noms !

    je te souhaite bon lundi et te dit , courage

    bises

    70
    Florence
    Lundi 29 Septembre 2014 à 05:23

    Florence - Testé pour vous

    Bonjour...le calvaire du malade...tu le décris vraiment bien, pour l'avoir vécu...aller d'hôpitaux, poser les mêmes questions, avoir les mêmes réponses "on ne sait pas. Allez plutôt à tel endroit, ils sauront peut-être !" pour finalement s'entendre dire "parce qu'on ne sait pas on ne peut rien faire"...absurdité de notre monde. Savoir faire tant de choses inutiles et ne pas savoir soulager la douleur...c'est complètement absurde.

    J'écoutais hier que plus de 3000 personnes étaient décédés de l'Ebola, cette vieille maladie qui n'a toujours pas de remède...je soupire.

    Bravo pour ton défi...il est réaliste, douloureux et superbe

    A très bientôt

    69
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 19:04

    La science, n'a pas encore tout découvert, ni trouvé toutes ces maladies dont beaucoup souffrent encore. Parfois impuissants à trouver les maux ils nous bombardent de drogues qui ne font pas toujours effet mais nous infligent des effets secondaires indésirables. Il faut bien que l'on se prête au jeu pour ne plus souffrir. Courage ma grande

    Je t'embrasse

    68
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 18:46

    Bonsoir Flipperine. Tu as participé à ce jeu en utilisant la lettre D et en nous décrivant ta maladie. Tu as un compagnon attentionné et c'est un plus pour supporter la maladie. Bisous  

    67
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 16:33

    j'espère qu'il y en a encore qui font ce métier par vocation, ça ne devrai qu'être ça mais...

    quand je vois ces déserts médicaux où les maires même mettant un cabinet tout neuf à disposition, un logement etc   et que personne ne veux venir alors que toute la population serai leur clientèle et ravie de voir venir un médecin...

    non ils préfèrent s'entasser en ville et "vivre" la vie citadine.....je mets très fort en doute la "vocation"....

    bises

    patricia

    66
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 16:25
    mamie nature

    Texte véridique. Où sont les médecins de famille qui prenaient des nouvelles de la santé même lorsque nous n'en avions besoin sur le moment? Certains nous prennent à la va-vite et hop, cela fait tant!!! Ma doctoresse est aussi bavarde que moi, alors on ne voit pas le temps passer. Il faut dire qu'elle me prend vers la fin des consultations, c'est mieux. Amitiés.

    65
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 12:09

    B amie,

    Je rejoins lydie, les spécialistes voient tellement de monde que la douleur les laissent froids!

    l'autre jour j'ai eu droit à un mais vous pas besoin de vous rassurer, vous avez fait cela toute vore vie pour les autres"!grrrrr et alors ce n'est pour autant que je souffre moins

    j'admire ton courage,et je t'embrasse

    64
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 12:01

    Vivre avec un handicap sublime généralement la force intérieure de celui qui en est atteint. Et il est vrai que l'on apprend à découvrir à leur contact que les médecins sont aussi des hommes pleins d'abnégation...

    63
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 00:20

    Mais au moins ce texte prouve que tu n'es pas Désespérée et que tu as gardé ton Dynamisme. Les Docteurs ne savent pas tout, les maladies souvent se Dérobent à leur prise.

     

    62
    Samedi 27 Septembre 2014 à 22:18

    Merc de ta visite sur mon blog

    tu écris bien de belles vérités

     

    signature
    Coucou nous sommes là !! ON remonte tout cool  
    Gros Bisou des dgimis
    Signatures

    61
    Samedi 27 Septembre 2014 à 21:25

    Très poignant.

    60
    Samedi 27 Septembre 2014 à 19:13

    Docteur...un mot qui peut faire peur, surtout quand il faut attendre 1 mois pour une simple visite...et Spécialiste... 1 an...

    Ton texte est beau,il dit si bien toute ta douleur.

    Bonne soirée.

    59
    Samedi 27 Septembre 2014 à 18:58

    Bonjour Flipperine,

    Je crois que le terme de Docteur est actuellement très surestimé. En première année de fac de medecine de Lille, les conversations allaient bon train et dans les trois quarts des cas, ce qui motivaient "mes petits camarades", c'était, au terme des neuf années d'études, monter sa plaque,  un cabinet en ville si possible et gagner beaucoup d'argent...un métier sûr qu'ils disaient si on se débrouillait bien....le terme débrouiller m'avait inquiété. Tout ça pour dire qu'en des temps plus anciens, ceux qui choisissaient ce métier AVAIENT la vocation. De notre temps...j'en doute...peut-être 10....15 %

    Bon week-end. Amitiés.

    58
    Samedi 27 Septembre 2014 à 18:26

    Des mots Dument bien exprimés pour Décrire le Dur métier de Docteur

    Bisous

    57
    Samedi 27 Septembre 2014 à 16:01

    chez nous, le Docteur de maintenant ne fait plus la moitié de ce que faisait mon "vieux toubib de famille"… Alors, tu vois, si on est malades, ce sont les urgences! parce qu'il faut faire 60 kms aller retour pour voir le Doc…. Quand tu reviens, t'as pris le temps de guérir, quoi! bisous

    56
    Samedi 27 Septembre 2014 à 12:51

    Les toubibs sont devenus aujourd'hui des adeptes du rendement, tu reçois parfois plus vite que tu es rentré !

    Il y a encore des rares exceptions je pense, bel hommage à cette profession !

    Bon weekend

    Bizzz

    55
    Samedi 27 Septembre 2014 à 08:35

    un beau texte mais maintenant les médecins sont pas comme autrefois,il vas faire beau chez nous ce week-end,je te souhaite un très bon Samedi,bises

    54
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 20:44

    Un texte qui touche au cœur. Amitié

     

    53
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 20:26

    tu as raison dans tout ton texte et être médecin, c'est une vocation. Le corps et certaines maladies ont encore des mystères, les médecins essaient de faire leur possible et les recherches sont longues lorsque nous sommes malade ou lorsque nous sommes proche d'un malade. A 52 ans, ma propre sœur : se rendent compte qu'elle a deux pancréas (très très rare) mais le problème : un n'a jamais fonctionné l'autre se détruit par des calculs qui se formes, elle est suivie de très prés, les chirurgiens grands spécialistes de deux grandes villes sont devant un cas particulier et le particulier difficile à régler... sans pancréas nous connaissons la suite... Pas facile parfois de vivre des choses tant en étant malade mais en étant à côté non plus. Elle n'est pas un cas isolé dans la souffrance d'acceptation de sa maladie. Et les médecins et les spécialistes font leur possible dans beaucoup de cas mais ils ne peuvent faire de miracle car il nous reste encore beaucoup à découvrir dans le domaine de la médecine même si, en quelques siècles, ils ont fait d'énormes progrès sur différentes maladies... Je m'arrête ici, j'aurais tant à dire ou plutôt à écrire... Merci Flipperine pour ce texte et oui Filpperine chaque être est unique mais si précieux. A bientôt

    52
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 19:51

    tu as raison c'est une vraie vocation belle soirée

    51
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 15:26

    Très émouvant ton texte!

    ...Il est vrai que sur les chemins de la maladie, on rencontre parfois ces "docteurs" qui savent voir et écouter les souffrances de leurs malades

    50
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 14:18

    oui c'est une vocation... !  pourvu qu'ils soient là quand on a besoin d'eaux.............

    49
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 10:24

    Voilà un défi qui n'a pas pris de médicaments
    IL a le mérite de s'écrire dans le temps
    Original moment
    Merci
    B I Z
    VL/Claude

    48
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 09:17

    Un beau et noble métier que ce lui de médecin. Ce sont des personnes que j'admire. Bravo pour tes mots !


    Amitiés


    Alain

    47
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 08:56

    Je ne reconnais plus les médecins actuels comme ceux de notre temps qui avaient la "vraie"vocation  !


    ça a bien changé , je ne fais pas une généralité mais je le constate bien souvent ! ....un copain de notre bande d'amis était médecin à AVESNES LES AUBERT ...as tu connu Luc Platré ?...bisous Françoise

    46
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 08:05

    belle journée, Flipperine

    45
    lucia
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 07:00

    La vie est un combat  et la maladie en est un .  Ton histoire est si  touchante,  tu en parles avec délicatesse et tact. Un proverbe dit , c'est dans mes faiblesses qu'alors je suis fort.  Tu as cette force en toi d'aller de l'avant malgré tout, je te trouve humble face à ce combat qu'est le tien.

    Merci de tes visites et commentaires sur mon blog, j'apprécie beaucoup. Bel automne Flipperine, bisous ♥

    44
    JAK
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 05:19

    Délirant &  Déclame Docilement Des  Destins à Dévoiler ^^

    43
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 02:03

    C'est un texte très touchant.

    42
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 22:46

    Bravo Flipperine pour ce D chez les nuls. Bises et bonne soirée. ZAZA

    41
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 22:33
    erato:

    Un texte touchant , tu es courageuse  !

    Belle soirée, bises Flipperine

    40
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 22:00

    Un texte bien émouvant qui nous en apprend sur toi !! Quel courage et quel dynamisme aussi !! On sent que tu regardes le côté positif des choses et c'est une qualité rare !! Douce soirée à toi !!

    39
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 21:47

    Bonsoir Flipperine

    Ton texte m'a touchée... tu es très courageuse de te battre ainsi depuis ton plus jeune âge...

    Bisous et douce fin de soirée

    38
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 20:47

    coucou Flippérine

    c'est vrai que c'est une profession très honorable ...mais à la campagne les jeunes médecins de maintenant veulent bien faire des remplacements  le week-end car cela rapporte+ que les autres jours..alors je me pose vraiment des questions sur ces futurs docteurs ...

    bonne soirée

    bisous

    37
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 20:18

    bonne soirée, Flipperine

    bisous

    36
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 18:33

    Voilà encore une part de toi-même que tu nous livres ; je te trouve extraordinaire. Un D qui permet de mieux te connaître et t'apprécier encore plus. Gros bisous Flipperine. Francine Clio. 

    35
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 18:07

    bonsoir Flipperine,
    un bel article courageux
    donne l'exemple de la volonté  de vivre
    et rend hommage aux médecins
    la plupart le méritent en effet...
    bonne soirée
    bises amicales

    34
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 18:03

    Bonsoir Flipperine

    touchant ce texte qui relate ton combat

    en plus exercice bien rempli

    Bonne soirée et excellente fin de semaine

    bises

    LILI

    33
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 17:48

    Il est vrai que les médecins ne sont pas devins mais leur métier est justement de diagnostiquer au plus près une maladie.

    Les erreurs sont toujours possibles, l'essentiel c'est qu'elle ne soit pas fatale ni invalidante.

    Gros bisous

    32
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 17:03

    certains docteurs ont une vraie vocation - la majorité j'espère

    maintenant les jeunes médecins ne veulent plus aller dans les campagnes 

    pas rentable et trop de travail - 

    bonne journée

    31
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 15:35

    certains docteurs vivent vraiment leur métier comme un sacerdoce, toujours à ton écoute, à toute heure, tous les jours, on a l'impression qu'ils font partie de la famille. par contre pour d'autres, c'est un métier comme un autre, pas de pb de contrainte, tu as l'impression d'être un morceau de viande, pas en forme.... il y a pleinde toutous et de matous à la spa, alors, autant les prendre là bas. bises. celine

    30
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 14:59
    MéMéYoYo

    Pouvoir parler à son médecin , cela aide pour le moral - enfin moi cela m'a beaucoup aidée - bon courage !!!!!!!!!!!!

    29
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 14:24

    Bravo, Flipperine. Je ne l'aurai pas formulé comme cela, mais je suis d'accord tout à fait avec le commentaire de Mansfield yes ! Bises !

    28
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 14:02

    Le combat de ta vie est entre de bonnes mains à ce que je vois car je ne peux rester insensible à l'éloge d'une profession que j'ai failli embrasser . Je suis passée des deux côtés de la barrière de temps en temps patient de temps en temps soignant . J'avoue avoir tout vu comme qualité d'écoute durant mes études comme plus tard dans ma vie professionnelle , des hommes et femmes exceptionnels pour qui le soin est un véritable sacerdoce et d'autres pour qui le patient est un cas et qui ne font que peu de cas de l'humain. Depuis un an j'ai pu constater aussi que l'accueil pour les personnes âgées est tres différent suivant la structure hospitalière , le service et son médecin responsable .

    Nous ne pouvons nous passer de médecin mais la qualité relationnelle me semble aller de pair avec ce métier , elle conditionne beaucoup la guérison et la diminution des symptomatologies algiques .

    Bonne journée 

    Bisous 

    27
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 13:28

    Ton histoire est très émouvante et tu l'as décrite avec beaucoup de tact et de pudeur, bravo pour ton courage !

    Bisous du jeudi !

    26
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 12:51
    ramaje47

    Bonjour Flipperine,
    Instants d'émotion et de découverte... 

    Difficile moment que de parler de soi, de sa maladie... Je suis aussi un bébé "Distilbene" et n'ai pas été touchée comme citron bleu, mais il y a aussi parfois les maladies de l'âme qui font quelques dégâts invisibles...

    Bon courage et merci pour ton partage. Défi contre Douleur...

    Belle journée,
    Joëlle

    25
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 12:22
    ton texte me rappelle Greg Lemarchal et oui tous des dingues ces "décapiteurs" d'allah sans majuscule tiens tiens ;-)
    24
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 11:37

    Flipperine, tu décris bien ta maladie et tes relations avec les médecins  et je devine que tu es une malade adorable et ce d'autant  plus qu'on ne peut pas te soigner. La pharmacienne que je suis pense que tu es un LEXOMIL ambulant, c'est à dire un médicament toi-même, un encouragement pour d'autres, qui aide à apprécier l'existence, à se dire que la vie est belle malgré tout et c'est ENORME!

    23
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 11:11

    Bonjour Flipperine

    très beau ton texte sur le combat de ta vie....pas facile à raconter !

    Moi, j'ai un médecin de famille qui est toujours bien à l'écoute de mes problèmes et ça aide bien.

    Bonne journée

    Bisous

     

    22
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 11:00

    Bonjour Fripperine, très beau texte qui évoque tout le parcours de la malade vers des docteurs et des professeurs, un log parcours...Bon jeudi, gros bisous

    21
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 10:44
    nays1

    bonjour Flipperine

     

    un métier non comme tu dis une vocation..les médecins de famille existent ils encore, beaucoup pensionnés après une vie de travail de soins a donner de conseils etc...les jeunes ne veulent plus reprendre leur cabinet dans les campagnes

    et ta vie dure dure mais forte forte chapeau a toi

     

    bisous et douce jouréne **

    20
    popopopo
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 10:26

    tu es en vie


    tu nous écris


    tu nous redonnes l'espoir


    tu es victorieuse d'existence


    et t'as un divin compagnon,


    et tu as tout ou presque :


    l'amour, la vie, l'espoir, le désir de vaincre


    et je t'admire



     

    19
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 10:08

    ah oui pas facile à faire ce défi !  mais comme toujours  tu t'en sort très bien

     et on partage ta vie !! pas si facile que ça  !!!

    gros bisous belle journée  A+

    18
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 10:03
    LADY MARIANNE

    bonjour Flipperine-
    je comprends très bien tes difficultés---
    je suis souvent déçue du manque de compassion des spécialistes-- ils regardent une prise de sang et si elle est bonne tout va bien- mais j'ai mal !! je ne fais pas semblant pourtant-
    ils voient tellement de patients que tout est naturel pour eux-
    et puis ils ne peuvent pas porter toute la misère des malades !! ils doivent prendre du recul ! mais j'en souffre -
    en ce moment mal partout- des attèles aux deux poignets ---
    saleté de maladies--- qui tapent sur le moral-
    bonne continuation ! Flipperine la courageuse !!

    17
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 09:46
    Claudine/canelle

    Bonjour flipperine 

    Joli partage sur ce défi 

    Les médecins c'est sur ne savent pas tout ...

    Bises

    16
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 09:16

    Bonjour Flipperine ! Je ne savais pas que tu avais aussi un blog ! Je suis heureuse de te découvrir et te lire. Depuis longtemps, je voulais te remercier pour ta fidélité et tes commentaires quotidiens qui sont un grand encouragement. Ton blog est riche en couleurs, joliment imagé et je me retrouve aussi dans les textes, même façon de penser !

    Je te souhaite une excellente journée et sois sûre que je reviendrai !

    Amicales et lumineuses pensées !

    Josette

    15
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 09:09
    Daniel

    C'est très émouvant ce que tu dis là. Pourtant je pense que tu as bien réussi ta vie avec ton compagnon? Les docteurs ont un rôle difficile. Toujours être à l'écoute, rassurer, donner de l'espoir. Belle journée à toi.

    14
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 09:05

    Bravo Flipperine !

    13
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 08:58

    Hélas de nos jours

    La vocation n'est pas toujours au RV

    DE NOS JOURS C'EST SURTOUT

    VOTRE CARTE VITALE 

    et vite vite 

    ça fait tant ....

    Un N) parmi tant d'autres 

    Les vétérinaires sont plus sympathiques !!!

    12
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 08:44

    Bonjour Flipperine

    La vie ne nous épargne pas toujours il y a des hauts et des bas heureusement que la médecine fait des progrès

    ton texte est très émouvant.

    passe une douce journée

    bisous

    Marlène

    11
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 08:26

    un vrai Défilé De D !

    10
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 08:21

    Bien tricoté...bravo !

    Belle journée Flipperine !

    9
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 06:46

    Joli défi.....

    Je reviens tout doucement sur mon blog 

    Mais des contraintes familiales font que j'y serai à partir de ce jour beaucoup moins présent ..

    Grâce à mon smartphone je réactualise quelques anciens poèmes sur mon blog de blogspost...

    Douce journée Flipperine

    Bisous

    timilo

    8
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 06:39

    Voici un défi très bien relevé. C'est touchant de découvrir ta vie dans tes mots. C'est bien un agréable compagnon, ça aide dans les moments difficiles, je pense.

    Bonne journée

    Bisous

    martine

    7
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 06:19
    Martine.

    Défi en D bien relevé. J'ai aimé lire ton histoire à travers celle de tes docteurs.... Nos médecins marquent nos existences. Bises

    6
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 04:06
    Mr-He

    Bonjour

    émouvant ton texte, oui en occident la médecine à beaucoup de limite.

    ici la médecine est 20 ans en avance, non je ne blague pas, j'ai été soigné d'un cancer, en Belgique on voulais faire de moi un invalide....nul les médecins d'occident

     

    Je te souhaite un très bon jeudi

     

    Nos amitiés   bises

     

    Qing&René

     

    5
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 02:30

    Bonsoir Flipperine ! Tu as beaucoup d'humour pour nous exprimer ta maladie - je ne te savais pas dans ce "monde" toi aussi - Heureusement tu as le bonheur d'un bon compagnon et c'est une très agréable "chose" car vois-tu la solitude ce n'est pas toujours facile à se traîner ! Bon jeudi et garde ton moral intact ! encore merci pour ta fidélité ! gros bisous !  

    4
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 02:23

    Oui des hommes, des femmes, qui après longues études nous sont indispensables mais ne font pas de miracles pour certaines maladies qu'il faut accepter avec courage, c'est ton cas... comme mon frère qui s'est vu fin quarantaine atteint d'une dégénérescence musculaire intraitable.... merci, jill

    3
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 01:29
    colettedc

    Il est beau, Flipperine, le combat de ta vie ! Bravo ! Bonne et agréable journée de ce jeudi à toi ! Amitiés.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 01:00

    tu as eu 'de la chance' de tomber sur des medecincs qui écoutent tes angoisses et ton desespoir aussi comme tu l'écris ..


    Je serais nettement moins optimiste que toi ..


    Selon ce que tu as en effet tu as plus ou moins une ecoute et une vraie écoute ..


    Tu as qqchose de rare et moi aussi ..


    Je suis une victime du DISTILBENE et des atteintes rares ..qui dit rare dit 'debrouille toi toute seule avec ta douleur ..' ça va je gère ..ou je ne gère pas ..mais je ne crois pas en une médecine attentionnée et à l'écoute de ses patients ...j'ai trop été déçue par ces desagreables rencontres (..)


    Heureuse es-tu et je le suis pour toi :) d'avoir rencontré un compagnon qui t'aime telle que tu es !


    moi pas encore eu cette chance à long terme :(  peut-etre un jour qui sait ..je le merite mais bon dans la vie quand on traine des douleurs orphelines ........ne reste t-on pas orphelin ??...je me le demande ..


    Toujours est-il que ton texte est très bien écrit comme toujours :)

    1
    tresoleil
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 00:50
    C'est bien vrai,qu'il y as des docteur et des fois nous envoie chez des spécialistes pour nous soigner.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :