• POURQUOI

    POURQUOI

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    POURQUOI cela m’est-il arrivé ?

    Certes, je ne suis pas BANCALE.

    Tour au long de ma VIE,

    Ce handicap sera comme un FARDEAU.

    Il y a des jours où la DOULEUR est présente.

    J’ai beau LIRE,

    Mais cette maladie sera toujours en moi.

    Peut-être avec le TEMPS,

    Il y aura une solution à mes problèmes,

    Pour le moment,

    La RESILIENCE est en moi.

    J’ai bien CONSCIENCE,

    Me plaindre ne servira à rien,

    Comme nous pouvons le constater

    Il y a pire ailleurs.

    Des REGRETS, il y a en a eu,

    Avoir vu un médecin de notre capitale,

    Avoir subi des opérations,

    Et en final s’entendre dire,

    C’est pour la VIE,

    Il faut l’accepter et le subir.

    Je reste avec la SIDERATION

    D’entendre :

    Mais elle n’a rien,

    Nous pouvons la voir partout.

    Certes, les chemins SINUEUX,

    J’en ai peur et les évite.

    La TENACITE d’y arriver je l’aie.

    Le jour où je me sens plus fatiguée,

    Je m’efforce tout de même de faire le TOUR de mon quartier.

    Voyant les autres,

    Parfois, je n’ai pas le CŒUR à RIRE,

    Ils sont libres de leurs mouvements.

    Sur SCENE, je suis quand même montée.

    Je faisais partie dans le  Nord d’une chorale,

    Nous nous présentions en concert.

    Il fallait voir les yeux SCINTILLES de notre public.

    Personne n’a jamais tenté de réaliser une AQUARELLE de notre groupe.

    Il y avait les journalistes avec leurs appareils photos.

    Ils immortalisaient ces bons moments

    Où nous faisions une belle SYMPHONIE.

    Où chacun faisait de son mieux,

    Certes toutes les voix n’étaient pas toujours justes,

    La mienne en première.

    MALGRE cela, personne n’était rejeté de ce groupe.

    Puis un beau jour,

    J’ai eu le cœur DECHIRE,

    Papa est parti pour le long voyage,

    Cela a été un grand VIDE dans ma vie.

    Autour de moi a régné le SILENCE.

    Je pensais avoir des amis,

    Mais non, ils m’ont laissée seule.

    Tout cela a été une grande PARENTHESE dans ma vie.

    Un beau jour,

    J’ai rencontré l’amour,

    Je n’y croyais plus.

    N’ayant plus d’emploi dans le Nord,

    J’ai pris mon Envol dans le Sud.

    Je suis arrivée à Marseille.

    J’y coule des moments heureux

    Tout en gardant l’esprit du Nord

    Surtout ne voulant pas oublier mon accent.

    Je ne veux pas le perdre,

    Il fait partie de mes racines,

    Je ne peux les renier

    Surtout que tous les miens sont toujours dans le Cambrésis,

    Et d’autres dans le Pas de Calais.

    Certes, des reproches, j’en ai parfois,

    Surtout celui de parler fort,

    Mais à la maison,

    Il fallait couvrir le son de la malterie,

    Usine en face de chez moi,

    Où l’orge y germait

    Pour la fabrication d’un malt

    Un composant de bonnes boissons : la bière, le whisky.

    « VidalBarbara »

  • Commentaires

    104
    Samedi 14 Février 2015 à 15:14
    fmarmotte5

    Des bribes de vécu, entre confidences et dialogue intérieur, c'est beau de pouvoir le dire avec ces mots. Très touché par la sincérité, cordialement.

    103
    Jeudi 12 Février 2015 à 17:44

    La douleur je la connais aussi et les médecins je les connais aussi. Je t'envoie pleins de courage pour ce que tu as.


    Je viens grâce aux plumes d'Asphodèle.


    A très bientôt.

    102
    Dimanche 8 Février 2015 à 18:10
    Missfroufrou

    Si le Seigneur t'as donné cette maladie, c'est pour une bonne raison, c'est pour que tu soit plus grande et plus forte. Je parle en connaissance de cause .

     

    Gros bisous

    101
    Dimanche 8 Février 2015 à 00:15

    très beau !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! un gros bisou à toi.

    http://www.fanorise.over-blog.fr

    100
    Samedi 7 Février 2015 à 19:33

    Certaines maladies nous "accompagnent" toute la vie, certaines douleurs s'installent pour toujours, certains handicapes ne repartent plus. Il faut apprendre à vivre avec. Pas le choix.

    99
    Ymi
    Samedi 7 Février 2015 à 16:57

    Tu dis si bien les choses telles que tu les ressens. Ton texte est émouvant, Flipperine.


    De tout cœur avec Toi.

    98
    Samedi 7 Février 2015 à 10:57

    j'ajouterais que se " plaindre" parfois est un droit

    une façon de dire je suis à présent différente physiquement mais je suis

    là et j'ai une âme qui a le droit de rire ou de pleurer et aussi de vivre

    une grande chance d'être accompagnée pour toi c'est tellement plus léger à porter

    même si ...il faut s'adapter

    je voulais aussi te remercier pour cette amitié que tu m'offres

    virtuelle certes mais tellement attachante

    97
    Samedi 7 Février 2015 à 10:50

    Ecrire pour sortir sa douleur

    une belle thérapie, la plus belle je pense

    nous avons encore un point commun

    un handicap

    certes il n'empêche pas de vivre mais...

    toutes mes amitiés flipperine

    96
    Samedi 7 Février 2015 à 06:51
    lilou

    joli texte et vu le nombre de commentaire je ne suis pas la seule à le penser !


    avec le sourire

    95
    Samedi 7 Février 2015 à 04:17

    Bonjour  joli texte !  ho comme je te comprends car bien que je n'ai pas de maladie je suis handicapée avec des genoux multi opérés ( 7 interventions, un chirurgien m'ayant râtée ) et un dos en mauvais état  avec une intervention au dessus de la tête comme une épée de Damoclès   il y a des jours  j'enrage de ne pouvoir faire ce que je veux  mais  je me reprends car je me dis  que ce n'est pas si grave que d'avoir un cancer (mes parents et ma soeur ainée en sont morts)   Mais même si ce n'est pas si grave il y a des jours ............Grrrr

    bon week end   bises Cathline

    94
    Rg
    Vendredi 6 Février 2015 à 14:27
    Rg

    Flipperine tu as su parler avec des mots imposés, simplement de ta vie qui est en quelque sorte aussi un combat mais que tu engage avec détermination. Bravo on ne ne peut que s'incliner.

    Bises amicales

    93
    Vendredi 6 Février 2015 à 11:52

    Oui, nous avons tous nos petites misères Flipperine, se plaindre n'arrange rien mais parfois on a besoin de les confier, ensuite ça va mieux !

    Bonne journée et bisous

    92
    Jeudi 5 Février 2015 à 19:46
    Claudine

    Un très beau texte encore une fois Flipperine ! J'ai dévoré ton article... j'en veux encore. :-) Merci !

    91
    Jeudi 5 Février 2015 à 18:38

    N'ai pas reçu la news... !!!

    Un beau jour, J’ai rencontré l’amour,

    et voilà qui est superbe....par contre cela en fait des kms ..pour revoir la famille
    mais quand on aime on ne compte pas

    90
    Jeudi 5 Février 2015 à 13:25

    Tu t'es bien approprié les mots imposés, Flipperine, voici une nouvelle "mise au point" superbe, tu sais maintenant faire de tes maux du beau, bravo ! Bises.

    89
    Mercredi 4 Février 2015 à 17:24
    careli

    chacun sa croix ... parait-il

    il est juste rageant de voir que certains ont des croix si légères que personne (même pas eux) ne les remarque ... et que d'autres traînent derrière eux la douleur du monde

     

    garde le souvenir de ton Nord et aime le Sud^^

     

    88
    mamie nature
    Mercredi 4 Février 2015 à 06:41

    Bonne journée. Amitiés

    87
    Mercredi 4 Février 2015 à 06:03

    ce texte est triste mais l'amour est bienfaisant pour toi.

    On oublie jamais ses racines.

    Félicitations pour le texte de français.

    À bientôt Flipperine.

    86
    Mercredi 4 Février 2015 à 05:13

    Ah Flipperine, quel texte magnifique et plein de sensibilité... avec cette sempiternelle question... Pourquoi...

    Pourquoi cette croix reçue depuis tout jeune, comme tout en chacun, dois-je la porter, voire la traîner? Elle qui est plus lourde que celle de mon voisin!!!

    Eh oui, cette croix avec son lot de douleurs et de tracas qui te rappelle chaque matin que tu es encore vivant, car le jour où tu ne sentira plus ton mal, seras-tu mort?

    Depuis fort longtemps je vis l'instant présent avec ses hauts et aussi ses bas et je ne demande plus du tout pourquoi...

    Bonne journée à Marseille en espérant que tu n'ais pas trop froid...

    85
    Mardi 3 Février 2015 à 23:03

    Très beau... Flipperine... Merci

    84
    Di
    Mardi 3 Février 2015 à 20:25

    Tu dis les choses avec les mots qui sont bien à toi, Flipperine. Tu les enfiles l'un après l'autre toujours avec beaucoup de sincérité. Une chose difficile avec un handicap, je trouve, c'est quand les gens ne croient pas que c'est souffrant. J'aimais beaucoup mon père et ma mère moi aussi. Au revoir !

    83
    @54
    Mardi 3 Février 2015 à 15:45
    @54

    La vie n'est pas toujours facile surtout du côté santé...l'essentiel est de toujours bien s'en sortir...de prendre soin de soi et d'être heureux malgré tout.

     

    82
    Mardi 3 Février 2015 à 10:47

    courageuse est le mot

    81
    Mardi 3 Février 2015 à 10:29

    Bonjour Françoise

    Et bien ce matin on a un joli soleil et un ciel bleu avec quelques petits nuages...mais le froid est glacial ça picote même à travers mes gants, je fais vite pour mes courses.

    Passe une bonne journée

    Gros bisous

    80
    Mardi 3 Février 2015 à 10:25

    notre neveu qui a un fort handicape... qu'il n'accepte pas malgré ses 45 ans... en souffre forcément davantage...

    79
    Mardi 3 Février 2015 à 08:48

    tu as du courage , j'ai la nevralgie d'Arnold qui me donne d'atroce migraine en crise ... et aucun anti douleur efficace ... comme je suis seule c'est moi qui scie et porte mon bois mais c'est pas simple!

     je te comprends , superbe ton texte

     tu écris avec ton âme avec ton coeur ...

     gros bisous

     les ingrédients d'hier , pharmacie , magasin bio ou droguerie ... rien de copliquer tu peux mettre + de cire blanche si tu as un soucis avec le blanc de baleine :)

     bisous

    78
    Mardi 3 Février 2015 à 08:44

    Ton texte est très touchant Flipperine

    77
    Mardi 3 Février 2015 à 08:24

    On oublie pas ses racines, on oublie pas d'ou l'on vient, mais quand on aime là ou est l'autre c'est avec lui qu'on est bien, que tu sois là ou ailleurs, les vrais amis ne te laissent pas

    passe une belle journée

    amicalement

    Claude

    76
    Mardi 3 Février 2015 à 08:02

    Coucou

    par contre il y a des personnes qui ne sont jamais  malades et ne se plaignent jamais  il doit y avoir un facteur chance a la naissance     bisous

    Marcel

    75
    Mardi 3 Février 2015 à 07:02

    bonjour, du matin, oui la douleur il parait que c'est dans la tête..c'est ce que m'a dit un médecin il n"'y a pas longtemps..j'avais bien envie de lui donner les miennes..allez on va  de l'avant; il le faut...bonne journée,

     NE PAS PUBLIER !!! SIGNATURE !!!

    74
    Mardi 3 Février 2015 à 06:37

    Bonjour beau courage ! doux mardi bisous !

                                              19

    73
    COCOPAILLETTE
    Lundi 2 Février 2015 à 23:40

    Bonsoir Flipperine

    Merci beaucoup pour tes passages et ton assiduité

    Tu es une personne trés courageuse et ton texte m'as touchée...se battre et ce combat qu'est la vie ...

    Bonne semaine reste au chaud il vas faire bien froid

    Cocopaillette

    72
    Lundi 2 Février 2015 à 23:36

    Un beau texte, Flipperine. Souvent les gens ne comprennent pas ce que nous avons eu à surmonter.

    71
    Lundi 2 Février 2015 à 22:56

    Un petit coucou de mon lieu de pèlerinage pour te souhaiter une bonne nuit ! ;)

    70
    Lundi 2 Février 2015 à 22:15

    hé oui tout n'a pas été rose pour toi !! mais tu as su tirer le meilleur parti de ce que la vie te donnait et c'est là  ta grande force, tu as construit ton bonheur !!
    bises

    69
    Lundi 2 Février 2015 à 21:13

    Courage

    Bisou, bonne soiréeFichier hébergé par Archive-Host.com

    68
    Lundi 2 Février 2015 à 21:09

    Ma chère Flipperine,

    Tes mots sont d'une grande sensibilité.... Ils sont sincères, sans fioritures, malgré le défi qui se devine (et réussi) ! Je suis à même de te comprendre pleinement ! Dur quand il faut rétrécir ses champs d'activité, tout limiter....
    Mais c'est curieux, on se fait à tout ! On trouve d'autres occupations adaptées à notre situation... il n'y a que la douleur qui vraiment est préoccupante ... Difficile de l'oublier, celle là ! Heureusement qu'il y a des anti-douleurs quand trop, c'est trop !

    Je t'embrasse bien tendrement, et te souhaite plein de joies parallèles qui te permettent de surmonter ce traumatisme et bcp d'amitiés autour de toi. Vive toi, tu es une femme formidable !

    67
    Lundi 2 Février 2015 à 20:46

    Tes petites misères et comment tu sais les oublier pour te rendre la vie belle, tu sais ausi bien nous le dire! Une belle leçon de vie!

    66
    Lundi 2 Février 2015 à 20:40

    Tout en jouant, tu nous parles de ta vie, pas toujours facile . Vivre avec un handicap, ce n'est pas drôle; je sais que tu as la foi et cela doit t'aider beaucoup. Tu as aussi un mari qui t'aime , c'est une vraie richesse .

    Tu as bien raison de vouloir garder ton accent et tes racines! Moi, qui suis corse, je te comprends !

    Je te souhaite une bonne semaine

    65
    Lundi 2 Février 2015 à 19:11

    Bonsoir

    Perdre son Papa est une chose de terrible que moi aussi je ne peux oublier.

    Les amis ou plutôt connaissances fuient c'est vrai.lorsqu'on est malade  Peur de la contagion mais surtout peur de ce mal  qui ne connaissent pas ,et surtout peur de se retrouver dans le même état.

    Triste la vie mais on fait avec.Certaines journées  sont difficiles à assumer mais un pas après l'autre doucement on continue d'avancer sur le chemin de la vie

    Bisous tout plein

    64
    Lundi 2 Février 2015 à 18:52

    Bon et joyeux anniversaire Françoise ! que ton année soit belle...bisousyes

    63
    Lundi 2 Février 2015 à 18:15

    bien joli ton texte "confession" …Il est bien normal que tu gardes ton accent! c'est comme si moi, avec mon accent du Sud, j'essayais de parler comme à Paris! j'aurais l'air bien bête! bisous de mémé

    62
    Lundi 2 Février 2015 à 17:38
    la griffe du loup

    beau texte parfois je m'oublie pour moins souffrir ,bisous

    61
    Lundi 2 Février 2015 à 17:10

    bon début de semaine, Flipperine

    60
    Lundi 2 Février 2015 à 17:08

    On avance, on avance, on avance c'est une évidence disait Souchon !! la douleur elle nous poursuit, pas facile de l'oublier.

    Je connais l'abandon de la famille quand les ennuis arrivent, personne n'était là quand ma fille est décédée, on aurait cru que jétais pestiférée.

    Bises

     

    59
    Lundi 2 Février 2015 à 16:55

    C'est avec émotion que je lis tes mots.

    La douleur n'est jamais un mal nécessaire et lui faire face n'est pas chose facile. celui qui n'a jamais souffert ne peut pas savoir ce qu'il en est...

    Tu as pris ton mal sur tes épaules et le porte vaillamment chaque jour sur ton dos. La médecine quand elle ne connaît pas, fait mine d'ignorer et c'est parfois révoltant. (je sais de quoi je parle).

    Ne pas baisser les bras est le seul remède pour continuer d'avancer.

    Tu es une battante, une courageuse, oh, comme je comprends que tu puisses avoir des jours d'abattement.

    Bon courage, le soleil brille toujours quelque part.

     

    58
    Lundi 2 Février 2015 à 16:13

    Bravo à toi. Difficile ou pas, si on n'avance plus, pas la peine de continuer la vie, je parle du mental surtout. Ah, les amis ! Étaient-ce des amis ceux-là ? Et le courage de passer du Nord au Sud. Mais maintenant, les distances ne sont plus ce qu'elles étaient. Et je suppose que tu as suivi Monsieur.

    57
    Lundi 2 Février 2015 à 15:39
    Denise

    Bonjour Flipperine, ton texte me touche beaucoup et je te trouve très courageuse.

    Je t'envoie une brassée de belles pensées et bisous ;-)

    56
    Lundi 2 Février 2015 à 15:07

    Comme une émouvante confession et une touchante résignation! eh oui, il faut bien s'accepter telle que l'on est, il faut bien admettre que toutes les meilleures chances ne sont pas pour tout le monde ..., et faire contre mauvaise fortune bon cœur! Un texte qu'il fallait réussir en prenant en compte tous les mots imposés ... et qui a su éviter l'écueil de sembler les placer 'en force' et au détriment de l'histoire; bravo! bonne semaine; Simoneclown

    55
    paresseux
    Lundi 2 Février 2015 à 14:58
    paresseux


     http://img4.hostingpics.net/pics/841337bjr.gif


    Mon petit passage du jour
    Dans ton merveilleux univers
    Juste pour le plaisir
    De te rendre une petite visite
    Avec la complicité de mon clavier
    J'espère que tu vas bien
    Je te souhaite de passer
    Une Agréable et Belle Journée
    Gros Bisous Bernard


     
    54
    Lundi 2 Février 2015 à 14:42

    Un texte qui relate toute une vie

    de bonheurs, de petites joies, de souffrance et d'absence...

    Tes mots sont très émouvants

     

    Je t'offre cette petite image

    53
    Lundi 2 Février 2015 à 14:26
    Daniel

    Tu es toujours vivante et tu as un compagnon !C'est déjà super. Vivre avec un handicap n'est pas chose facile mais il t'a aussi permis d'apprendre plein de choses sur la vie. Moi je trouve que tu t'en sors très bien !

    52
    Lundi 2 Février 2015 à 14:25

    Un beau texte qui relate ta vie c'est très courageux de ta part de l'affronter ainsi, gros bisous !

    Bonne semaine à toi !

     

    51
    Lundi 2 Février 2015 à 13:34

    Vivre avec un handicap ou une maladie dégénérative n'est pas toujours de tout repos.

    Merci pour ton partage.

    Gros bisous et bonne semaine !

    50
    Thaddée OB
    Lundi 2 Février 2015 à 13:19

    Bien sûr, la vie n'est pas facile, il faut apprendre à vivre avec son handicap, avec sa maladie, avec le deuil, avec beaucoup de choses qui font mal. Tout ce qui ne nous détruit pas nous rend plus fort, dit-on. Je pense que c'est vrai. L'existence est un apprentissage de tous les jours, et forge la volonté de survivre et de se dépasser. Bonne journée Flipperine. Et ce petit chien, vous allez bientôt l'adopter ?

    49
    Lundi 2 Février 2015 à 11:57

    La vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille , je le sais aussi

    Je reviens sur la toile, Mais !!!! Surtout pour vous remercier de ta présence
    C'est dans ses moments là que l'on comprend l'importance des blog potes et potesses tongue
    Alors désolée de ce copier/coller

    <address style="text-align: center;">Bisou, bonne semaineFichier hébergé par Archive-Host.com</address>
    48
    Lundi 2 Février 2015 à 11:42

    Bonjour Flipperine

     

    A partir de quelques mots en surimpression, le résumé de tout une vie entre douleurs et joies, comme tu sais si bien le faire

    Belle journée et bonne semainecool

    47
    Lundi 2 Février 2015 à 11:22

    Bonjour Fripperine, merci pour ce beau texte très émouvant...

    Voici quelques crêpes qui j'espère te feront plaisir..

    Bon début de semaine, gros bisous

    46
    Lundi 2 Février 2015 à 11:17

    Comme dis l'autre chacun porte sa croix, la tienne semble lourde, mais tu t'en tire bien grâce à ton courage !

    82d1b16e

    45
    Lundi 2 Février 2015 à 11:07

    Un beau texte bonne journée bises

    44
    Lundi 2 Février 2015 à 11:03

    Bonjour Flipperine....très joli et émouvant...tu est bien courageuse.

    Bonne journée

    Bisous

    43
    Lundi 2 Février 2015 à 10:43

    Coucou Françoise

    J'aime le Nord c'est ma vie et mon sang qui m'a vu naitre...

    C'est aujourd'hui la chandeleur et des crêpes à foison, c'est là que l'on se régale petits et grands ça fait du bien au moral surtout par ce  mauvais temps "il neige un peu"...

    Belle journée

    Bisous

    42
    Lundi 2 Février 2015 à 10:27

    Curieusement  j'aime bien l'accent du nord, car cela évoque pour moi deux amis... (une missionnaire au Tchad) et l'autre un bon collègue avec qui nous avons fait tant de choses, entre autre deux voyages mémorables (il fallait être un peu fou d'ailleurs) en Afrique noire....

    Ton billet touche le cœur... oui c'est vrai....

    Sincèrement

    Jean

    41
    Lundi 2 Février 2015 à 10:21

    Bonjour

    Très beau texte!

    Le temps n'efface pas toutes les douleurs

    Bisous

    40
    petite fourmi
    Lundi 2 Février 2015 à 10:00

    J'ai pas mal bourlingué mais je n'ai jamais oublié mon nord !Moi aussi on me dit que je n'ai pas l'accent d'ici ,du Midi !Le nord ce sont mes racines ,je n'ai plus de famille là bas tous sont partis pour un ailleurs que l'on dit meilleur !Je parle fort aussi parce que j'étais en maternelle avec les petits mais surtout parce que je suis sourde à 50% maintenant ! L'âge n'arrange rien !


    -7 ,ce matin sur ma colline ,il fait gris et froid ,j'espère qu'il ne neigera pas sinon je serai bloquée et je ne pourrai pas aller à l'hôpital pour faire mon scanner !


    Plein de chaudoudous et prends bien soin de toi


    la petite fourmi

    39
    Lundi 2 Février 2015 à 09:15

    un beau texte, très touchant, il me parle, je pense que l'on n'oublie pas ses racines, elles restent en nous. heureuse que mes cartes te plaisnet. bises. celiine

    38
    Lundi 2 Février 2015 à 08:36

    oui c'est très touchant et émouvant et quel courage il a gèle chez nous et il annonce de la neige mais  j'y crois pas trop car c'est rare en gironde,je te souhaite un très bon lundi,bises

    37
    gazou
    Lundi 2 Février 2015 à 08:35

    Tous les êtres ont un handicap plus ou moins grand, plus ou moins visible..Le plus gros des handicaps est de ne pas savoir aimer et ce n'est pas ton cas...Mais je comprends que de voir les autres libres dans leur mouvement   soit parfois dur...Le philosophe Alexandre Jollien, gravement handicapé, l'exprime très bien...Bonne et douce journée Flipperine.

    36
    Lundi 2 Février 2015 à 07:21
    venusia

    Je suis de ton avis, à quoi sert de se lamenter il faut faire front, j'en sais quelque chose

    bonne semaine

     

    35
    Lundi 2 Février 2015 à 07:21

    L'essentiel est de rester toi, tout simplement sans aucune autre considération

    34
    Lundi 2 Février 2015 à 07:09

    Une maladie pour la vie et tu la prends du meilleur côté possible, c'est très courageux de ta part !

    L'essentiel se trouve dans ta vie de couple qui te donne toute satisfaction, c'est une bénédiction que je te souhaite de garder le plus longtemps possible.

    Excellent lundi.

     

    33
    Lundi 2 Février 2015 à 06:26

    souvenirs !!

    32
    Lundi 2 Février 2015 à 01:26
    colettedc

    C'est ton vécu Flipperine et tu t'en sors si bien, ton texte est touchant ... c'est beau de te lire ... oui, il y a toujours pire que nous, mais, hein ! Bonne nuit à toi et doux lundi ! Amitiés♥

    31
    Dimanche 1er Février 2015 à 22:05

    De passage via les plumes.

     

    Texte singulier et personnel, sensible

    30
    Dimanche 1er Février 2015 à 21:57
    merquin
    C'est toute une vie... de battante ! Un bilan superbe ! Boujoux très fort !
    29
    Dimanche 1er Février 2015 à 21:38
    Merci flipperine de te livrer tout en harmonie, comme toujours touchant et fort.
    Tis bos et garde ton espérance
    28
    Dimanche 1er Février 2015 à 21:21

    C'est très touchant !

    J'ai lu et relu doucement cet article

    et je comprends la détresse qu'il partage.

     

             Je te souhaite

    (¯`*•.¸..Bon Février..¸.•*´¯)

    27
    Dimanche 1er Février 2015 à 20:29

    Un texte très touchant, heureusement il y a l'amour. Vivre avec la souffrance demande beaucoup de courage.

    26
    Dimanche 1er Février 2015 à 19:15

    L'histoire d'une vie très émouvante, heureusement que l'amour est arrivé pour atténuer les douleurs du handicap. Bon mois de février à toi. Bises

    25
    Dimanche 1er Février 2015 à 18:50

    Bonsoir Flipperine

     

    merci pour ce beau texte, très émouvant, ou tu partages avec nous tes souffrances et tes joies

    Tu es remplie de courage et de joie de vivre , tu sais faire face à l'adversité avec humour.

    Continues ainsi mon Amie, il faut savoir apprécier les petites joies de tous les jours , qui nous permettent pendant un temps d'oublier douleurs et soucis

    je te souhaite une heureuse soirée et un très bon début de semaine, que ce mois de Février soit pour toi synonyme d'espoir et de douceur

    Bisous et amitié   rebecca

     

     

     

     

    24
    Dimanche 1er Février 2015 à 18:50

    ah, je venais en retard te souhaiter ton anniversaire et je te trouve triste et ton texte fort touchant...alors je te fais un bisou^^

    23
    Dimanche 1er Février 2015 à 18:38

    Je fais mienne tout ton texte avec en plus la solitude depuis un an.
    Très bonne soirée et grosses bises

    Josiane

    22
    Dimanche 1er Février 2015 à 18:31

    ça me parle ..mais à ta différence, moi je suis toujours seule amoureusement ..et crois moi c'est pas facile ...j'aimerais bien avoir qqun sur qui appuyer mon épaule ....

    21
    Dimanche 1er Février 2015 à 18:28

    Bonsoir Flipperine,Du vécu à travers ce texte émouvant ..  supporter l'indifférence des autres je crois que c'est la pire des choses lorsque l'on souffre de maux incurables, il faut pourtant s'accrocher !!

    Belle semaine à toi  Flipperine avec mes bises ch'tis !

    Nicole

    20
    Dimanche 1er Février 2015 à 18:14

    Très touchant, émouvant, comme si souvent dans tes écrits.
    Je t'embrasse.

    19
    Asphodèle85
    Dimanche 1er Février 2015 à 18:12
    Asphodèle85

    Heureusement que tu m'as amené ton lien ! J'aurais loupé ce texte émouvant. Nous sommes pas mal à supporter nos maux en silence parce que les médecins ne peuvent plus rien... Il est important d'avoir un bon mental dans ces cas là ! Une belle tranche de vie que tu nous contes là !

    18
    Dimanche 1er Février 2015 à 17:40

    très beau texte émouvant,

    tu es pleine de courage, et tu fais face à l'adversité avec un certain aplomb mental, 

    bonne soirée

    Domie

    17
    Dimanche 1er Février 2015 à 17:28

    La santé n'a pas de prix, l'amour non plus.

    Quand on a perdu l'un et l'autre on rame!!!

    bonne soirée

    16
    Dimanche 1er Février 2015 à 17:24
    M'mazelle Jeanne

    Le récit de ta vie est sublime chère Flipperine,
    tu le dis avec beaucoup de sagesse..
    Merci pour ton partage qui fait réfléchir
    Amitiés intello"

    15
    Dimanche 1er Février 2015 à 17:13

    Nos malheurs comme parfois d'ailleurs des bonheurs trop intenses font fuir des amis enfin ceux qu'on croyait être des amis. Un texte émouvant où tu te confies à la fois avec pudeur et transparence. Belle semaine

    14
    Dimanche 1er Février 2015 à 17:12

    il parait que c'est Happy Birthdaychez toi aujourd'hui...tu sais, les amis virtuels c'est bien aussi et je vois que chez toi ils sont très nombreux...moi j'ai aussi grandi sans mon père mais lui c'est parce qu'il avait pris la clé des champs...le vide est là aussi, mais c'est la douleur qui est différente elle se rapproche plus de la colère...les amis je n'en ai qu'un et on se voit peu, c'est comme ça la vie...hé oui cette maladie c'est pour la vie...y en a même qui disent que c'est pas une maladie...les mauvais...allez...bisous jolie Dame...

    13
    Dimanche 1er Février 2015 à 17:12

    L'amour. N'est-ce pas le plus grand des cadeaux? Tant de gens libres de leurs mouvements rêvent de le partager, ne fusse qu'un instant.

    Bon courage Flipperine!

     

    Hélène*

    12
    Dimanche 1er Février 2015 à 17:05

    Ton texte m'a donné la "chair de poule " !

    Belle soirée Flipperine.

     

    11
    Dimanche 1er Février 2015 à 17:00
    LADY MARIANNE

    bonjour Flipperine
    les médecins ne sont pas toujours psychologues -- parfois les mots font plus mal que les maux !

    tu as un bon mari-un foyer-ta famille- le principal
    les amis--- tournent vite le dos----  je connais aussi-
    on se reconstruit son petit nid , son chez soi !!
    le reste ce sont des détails-
    je te souhaite de trouver un chirurgien qui améliore ta marche et diminue ta douleur-
    bisous !

    10
    Dimanche 1er Février 2015 à 16:59

    Bonjour Flipperine

    Je t'admire car tu es une battante et c'est le meilleur moyen d'affronter la maladie et la douleur.

    Bisous et bonne fin de dimanche

    9
    tresoleil
    Dimanche 1er Février 2015 à 16:56
    Très beau texte et vérité.
    8
    Dimanche 1er Février 2015 à 16:50

    coucou Flippérine

    pas toujours top les médecins..pas beaucoup de psychologie!!

    nous sommes des cobayes ..

    j'espère que tu as passé un bon dimanche pas trop froid

    bisous

    7
    Dimanche 1er Février 2015 à 16:47
    nays&

    Bonsoir Flipperine

     

    un très beau texte touchant....

     

    bisous **

    6
    Dimanche 1er Février 2015 à 16:44

    Défi très réussi. bravo. Bon courage. Bisous

    5
    Dimanche 1er Février 2015 à 16:36

    bonjour ma chère Flipperine , bravo ton défi est relevé !  tu sais si bien raconter ta vie  ! merci pour tes partages   ...   tu as la  fibromyalgie ... surement  !   gros bisous    bel am  a+  amicalement  

    un bel oiseau qui mange

    4
    popopopo
    Dimanche 1er Février 2015 à 16:32

    pour te


    faire  oublier

    3
    Dimanche 1er Février 2015 à 16:31
    claudine/canelle

    Merci Flipperine pour ce texte très fort !

    Ce n'est pas evident de se battre contre la douleur mais aussi contre les medecins !

    Encore merci de si bien dire les choses !

    Bises Flipperine

    2
    Dimanche 1er Février 2015 à 16:30

    Bonjour flipperine,  petit ou plus grand handicap à vie c'est devoir faire avec et tu es une personne bien courageuse... voilà, le reste... n'y prête pas attention !  Bises, jill wink2

    1
    Dimanche 1er Février 2015 à 16:17

    Bonsoir superbe ton texte, pas évident lorsque l'on a un handicap et que la médecine ne peut nous aider, tu est bien courageuse, tu a une grand âme, bonne fin de journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :